betFIRST Blog
Football

Un groupe aux airs d’Euro et de Coupe du Monde pour les Diables

Belgium's head coach Roberto Martinez winking at the press during a Euro 2020 Qualifying game

La Suisse. Le dernier traumatisme des Diables rouges, leur dernière défaite, a eu lieu face à la Nati en Nations League. Les Belges n’auront pas l’occasion de prendre leur revanche directe mais auront pour objectif d’atteindre le final four de juin 2021.

Un objectif réalisable ? Vu le niveau des Diables rouges, ils peuvent remporter leur groupe.

Belgique vs Angleterre

Leur adversaire principal sera l’Angleterre. Les Belges ont battu les Anglais à deux reprises à la Coupe du Monde 2018, en poule et en petite finale. Deux rencontres lors desquelles les Diables étaient, même avec une équipe B, supérieurs à leur adversaire.

La nouvelle génération anglaise a pris en expérience et a encore fait un pas en avant dans son développement. La Belgique devra se méfier de l’Angleterre et particulièrement de sa force de frappe offensive avec Kane, Sterling, Dele et Sancho en tête de gondole.

Le Danemark est davantage une inconnue pour les Belges. Ils n’ont plus croisé les Scandinaves depuis bien longtemps et n’ont plus de point de comparaison.

La rencontre entre les Belges et le Danemark en pole de l’Euro en juin prochain donnera le ton de la double confrontation entre les équipes en Nations League. Qualitativement, le Danemark n’est pas au niveau de la Belgique mais possède de grosses qualités défensives qui l’ont aidé à réaliser une solide Coupe du Monde.

L’Islande est le quatrième larron du groupe. Un adversaire bien connu des hommes de Roberto Martinez vu qu’ils étaient déjà dans leur groupe pour la première édition de la Nations League. Les Belges n’avaient fait qu’une bouchée des Islandais. Ils ont tout pour terminer à la dernière place du groupe.

Un remake de la finale du Mondial

Difficile de sortir un groupe de la mort tant les poules de la Ligue A sont relevées. On notera toutefois les énormes affiches qui nous attendent dans le groupe 3.

Le Portugal, champion d’Europe en titre a été versé dans le même groupe que la France et la Croatie. Un remake de la finale du Mondial que les Croates voudront absolument gagner.

Dans le groupe 1, les Pays-Bas, l’Italie et la Pologne se battront pour la première place. Le groupe 4 sera logiquement une lutte entre l’Allemagne et l’Espagne. À moins que la Suisse ne joue un mauvais tour aux deux favoris ou que l’Ukraine, une des nations qui monte en puissance, vienne semer le trouble.

Articles similaires

Hans Vanaken affronte Dieu

Paul

Gand va-t-il mettre fin à la malédiction en Ukraine ?

Paul

Inter-Milan AC : Lukaku pour alimenter le marquoir

Paul

Laisser un commentaire