betFIRST Blog
Basketball

Los Angeles sera-t-elle à nouveau la capitale du basket-ball mondial ?

Kawhi Leonard - LA Clippers

Comment doit se sentir Daryl Morey, le manager du Houston Rocket Rocket, à la veille de la nouvelle saison de la NBA ? Avec un simple tweet exprimant son soutien à Hong Kong, l’homme a insulté 1,4 milliard de Chinois tout en mettant en danger le pouvoir financier de la NBA. Pour Morey, il n’y a pas d’autre choix que de faire profil bas et d’espérer que la situation se normalisera d’ici quelques mois.

Mardi soir, le ciel brillera à nouveau et des dizaines de millions de fans de basket-ball seront devant leur écran pour célébrer le début de la 74ème saison NBA et de ses 1.230 matches de saison régulière. Et pour la première fois dans l’histoire, 48 matchs en prime time seront diffusés en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique.

Pour l’ouverture de la saison, les amateurs européens, en particulier, devront rester debout tard dans la nuit pour voir les Raptors de Toronto, champions en titre, jouer contre les Pélicans de la Nouvelle-Orléans et leur rookie star, Zion Williamson, encore blessé. Les Raptors ont vu les champions Kawhi Leonard (LA Clippers) et Danny Green (LA Lakers) partir pour la Californie à l’inter-saison, mais l’autre joueur vedette Kyle Lowry est resté à bord. Pourtant, personne aux Etats-Unis ne pense que les Raptors sont capables de réaliser un back-to-back.

La bataille pour la bague de champion pourrait bien se trouver à Los Angeles cette saison. À cet égard, ce n’est probablement pas un hasard si le derby entre les LA Lakers et LA Clippers a été programmé comme le second match de la nuit par les organisateurs. Chez les Lakers, le nouvel entraîneur Frank Vogel doit mener l’équipe en play-off pourt la première fois en huit saisons. Beaucoup dépendra du duo LeBron James-Anthony Davis. Le Brow, surnom de Davis, est un joueur polyvalent qui doit redonner un élan à l’équipe très moyenne des Lakers. Mais les Lakers feront probablement moins bien que les Clippers, et cela comme les années précédentes. Avec l’arrivée de Paul George et Kawhi Leonard, le propriétaire Steve Ballmer a investi beaucoup d’argent. Avec les talents de Landry Shamet, Patrick Beverly, Montrezl Harrel et Lou Williams, l’entraîneur Doc Rivers a entre les mains une équipe en or pour décrocher le titre suprême.

Mais n’oublions pas trop vite les Golden State Warriors, qui viennent de déménager dans la luxurieuse Chase Arena au centre de San Francisco. Peuvent-ils mettre tout le monde d’accord? Klay Thompson, absent jusqu’à Février 2020, Draymond Green et Stephen Curry qui devront surement attendre les playoffs pour être à 100% physiquement; D’Angelo Russell aura tout de suite de grosses responsabilités au sein du collectif.

Dans l’Est, il n’y a que deux équipes qui ne sembleraient pouvoir suivre ce rhytme : Milwaukee Bucks et Philadelphie 76’ers. La franchise de Philadelphie semble enfin récolter les fruits d’une stratégie de transfert intelligente et cherche à se venger des Raptors. Tout comme Anderlecht, la devise des 76’ers a été Trust The Process.

Les LA Clippers remportent l'Eastern Conference @ 2.90
Les Philadelphia 76ers remportent la Western Conference @ 3.20
Champions de la NBA 2019-2020 : LA Clippers @ 4.25

*Merci à Masters of Betfirst pour les tuyaux

**Les cotes indiquées sont indicatives et non contraignante

Articles similaires

Les Belgian Cats peuvent-elles créer la surprise face à l’Espagne et la France ?

Paul

Les Giants veulent maintenant aussi créer la surprise au Sportpaleis

Paul

Zion : roi de la Draft

Paul

Laisser un commentaire